WSE fabrique son filet à plancton

WILD SEAS EXPLORER fabrique son filet a plancton

COLLECTE de données sur les cétacés


Lors de nos expéditions à la voile, nous mettons un point d’honneur à collecter des données sur les cétacés pour contribuer à leur étude et à leur conservation.

Aussi nous prenons des informations sur le lieu d’observation, sur les conditions environnementales, sur la structure et le comportement du groupe observé mais aussi des données individuelles par photo-identification. Nous récoltons ainsi des données de type « présence-absence », très utile pour déterminer l’aire de répartition des animaux. Les données complémentaires collectées en remplissant les fiches d’observation permettent permettent de renseigner sur la structure du groupe et le comportement observé et ainsi d’évaluer les aires d’alimentation et de reproduction des animaux. Les photo-ID quant à elles permettent d’identifier chaque individu et de mieux comprendre les interactions au sein d’un groupe, mais aussi en dehors du groupe. Un hydrophone embarqué nous permet de collecter des enregistrements acoustiques, principalement sur le Cachalot. 

collecte de données

autre collecte de données

Nous collectons également des données sur les méduses, les raies et requins, les tortues et les oiseaux.

Ces données sont moins complète et pour cause, elles n’ont pas pour objectif d’étudier ces groupes d’espèces, mais plutôt de les recenser pour mettre en évidence des interactions, négatives, positives ou neutres avec les cétacés. Cependant ces données peuvent tout à fait être intégrées à des bases de données et être utlisées pour déterminer l’air de répartition d’une espèce ou pour détecter un phénomène inhabituel.

Aussi des données plus complètes sont collectées sur les raies et requins dans le cadre de partenariats avec des groupes d’étude de ces groupes d’animaux.

Et comme si ce n’était pas assez, on a décidé de regarder aussi ce qu’il se passe à une beaucoup plus petite échelle : celle du plancton !

LE PLANCTOn, et plus précisement l'ichtyoplancton

Wild Seas Explorer s’est tourné vers Astrolabe Expéditions afin de collaborer avec l’association pour embarquer du matériel de collecte de données. 

L’association a décidé d’impliquer les citoyens en leur donnant les moyens de devenir acteurs de la recherche océanographique. Aussi chaque plaisancier peut contribuer en embarquant sur son voilier des kits de sciences participatives fournis par Astrolabe Expédition.

WILD SEAS EXPLORER participera ainsi au programme PLANKTIDEX en collectant des données grâce à un filet à Plancton fabriqué par nos soins et à un microscope à plancton embarqué.

Les objectifs de ce programme sont de :

– Mieux comprendre l’évolution des espèces de poissons grâce ç une meilleure identification des larves et des caractères présents aux premiers stades de développement.

– Constituer une collection de référence par un inventaire des larves de poissons et cartographier leur répartition à grande échelle et leur saisonnalité.

– Mieux comprendre la distribution spatio-temporelle des nombreuses espèces qui composent l’ichtyoplancton.

– Développer de nouveaux protocoles de collectes photographiques et d’identification des espèces.

Quelle plus belle opportunité de découvrir le monde du minuscule en naviguant à la recherche de la mégafaune ?

Quant à notre hydrophone, il pourrait bien servir à collecter des données pour établir des paysages acoustiques. Mais ça, c’est une autre histoire.

Pour en savoir plus sur le programme 
Planktidex

La fabrique du filet a plancton

Un filet à plancton, ça coûte cher, et ce n’est pas accessible à tout le monde. C’est pourquoi l’association Astrolabe Expeditions met en avant la science participative en voulant la rendre accessible à tout le monde.

Chaque plaisancier qui navigue régulièrement et qui parcourent de nombreux miles nautiques peut adhérer à l’association et demander un kit de collecte de données de l’ichtyoplancton. Aussi ces filets sont couteux et long à fabriquer. C’est pourquoi, chez Wild Seas Explorer, nous avons décidé de le fabriquer nous mêmes (avec leur aide bien entendu) et de participer à la fabrication d’autres filets pour d’autres embarcations. C’est notre façon de mettre la main à la pâte.

Grâce à deux membres actives de l’association, Astrolabe Expeditions a pu récupérer un très grand filet à plancton usagé qui servira à faire 5 filets à plancton plus petit. Nous voilà donc partis dans la fabrication du collecteur : on utilise un tuyaux en PVC, on coupe à la Dremel, on perce, on fixe, on colle !  La partie la plus longue consiste sans aucun doute à découper l’ancien filet en respectant un patron et en rentabilisant au mieux le matériel, puis à recoudre le tout pour refermer le fameux filet. Pour éviter que celui ne s’éffiloche, des bordures sont cousues avec de la toile de spi !

Vous l’aurez compris, Astrolabe Expeditions a aussi besoin de petites mains pour la fabrication des filets, mais surtout de matériaux : filet à plancton usagé, tuyaux en PVC, Spi ! Alors si vous avez ça sous la main, et que vous comptez le jeter, pensez que ça peut encore servir et en plus, pour la bonne cause !

Tags:
No Comments

Post A Comment

You don't have permission to register