Le Gouf de Capbreton – France

Le Gouf de Capbreton, un canyon sous-marin géant

Le Gouf de Capbreton, comme tous les canyons sous-marins, présente des caractéristiques remarquables.

Les canyons sont des gouffres qui entaillent les marges continentales des mers et océans. Ce sont donc des vallées caractérisées par des pentes latérales abruptes. Leur tête incise plus ou moins profondément le plateau continental. Leur lit est sinueux et s’enfonce rapidement dans les profondeur des eaux.

Le gouf de Capbreton a ceci d’exceptionnel, qu’il est un des canyons sous-marins les plus profonds du monde. Il s’enfonce jusqu’à 3500 mètres de profondeur, et sa longueur atteint 270 km. Ses dimensions s’approchent de celle du Grand Canyon du Colorado. La tête du canyon prend naissance à seulement 300 m de la côte et est connectée au fleuve de l’Adour.

Le Gouf de Capbreton est ainsi semblable à une coupure profonde dans un plateau continental large.Bathymétrie du Gouf de Capbreton

 

L’origine et le fonctionnement du Gouf

On trouve l’origine des canyons sous marins dans l’érosion des pentes continentales, les glissement de terrain, les méandres abandonnés ou encore une érosion régressive créée par l’embouchure des fleuves.

Le Gouf de Capbreton serait né de l’histoire tectonique du Golfe de Gascogne et des Pyrénées. Le Gouf s’est ouvert suite à une phase d’extension puis une phase de convergence de l’Ibérie vers l’Europe. Les Pyrénées surgissent alors, tandis ce que la fosse se creuse.

Le canyon joue alors le rôle de bassin sédimentaire et de conduit sédimentaire. Il canalise les écoulement en provenance de l’érosion des Pyrénées, vers la plaine abyssale de Gascogne. Si la partie exondée de la tête de canyon finit par se combler, sa partie marine voit son conduit entretenu par des écoulement gravitaires.

Le processus de construction du Gouf de Capbreton n’est donc pas son érosion mais bien la sédimentation !

Le Canyon de Capbreton présente une structure mature. Il est donc stable mais actif. Ainsi, il assure ainsi le transfert des sédiments en provenance du continent vers les plaines abyssales. Une quantité non négligeable de matière organique est transportée avec ce sable.

Un espace riche en biodiversité

Le Gouf de Capbreton présente une grande variété de biotopes, des zones profondes aux littoraux rocheux ou sableux. Ses particularités sédimentaires et hydrologiques en font un système productif élevé. La quantité de matière organique y est importante. Le site est ainsi propice à une forte diversité d’espèces planctoniques, base de la chaîne alimentaire. Le Canyon est tout aussi remarquable en termes d’habitats et d’espèces benthiques. Cette hétérogénéité des habitats serait responsable de l’amélioration de la biodiversité benthique et la création de « hotspots ».

De plus les canyons sont propices au phénomènes d’Upwelling. Ces phénomènes permettent des remontées d’eau chargées en nutriments, qui favorisent la productivité primaire. La concentration d’espèces pélagiques, comme les mammifères marins ou les oiseaux peut alors se produire.

Ainsi le Gouf de Capbreton joue tout autant le rôle d’aire d’alimentation, de reproduction et de nurserie pour de nombreuses espèces.

Faune marine du Gouf de Capbreton, grands dauphins

 

La mégafaune du Gouf de Capbreton

Plusieurs espèces de prédateurs supérieurs sont régulièrement présentes sur ou aux abords du gouf de Capbreton. La fréquentation par les cétacés et les oiseaux marins y est forte et régulière, tout au long de l’année. La concentration y est plus importante au sud, au-delà de l’isobathe des 100 m et aux abords de l’isobathe des 800m.

Cette forte diversité biologique de prédateurs supérieurs au niveau du gouf de Capbreton rend compte de l‘abondance des ressources en poissons et de tout le réseau trophique. Elle illustre ainsi le rôle important joué par la zone.

 

Le Gouf de Capbreton, une zone à étudier ?

Le canyon a été longtemps observé et l’est encore beaucoup à ce jour. Il reste malgré tout beaucoup à découvrir sur ce site remarquable. Mais si la géologie et la courantologie sont bien étudiées et de mieux en mieux comprises, il est difficile d’en dire autant sur les prédateurs supérieurs. Les données et les études sur les cétacés se font encore trop rares.

Lors de nos expéditions dans la zone du Gouf, nous respectons la loi sans condition. Aussi, nous respectons la charte d’approche des mammifères marins, afin de limiter notre impact sur les animaux. Notre participation à la prise de données scientifiques nous permet de « naturentabiliser » votre voyage. Les connaissances de votre éco-guide vous permettent de comprendre le comportement des animaux et de vous adapter pour éviter tout dérangement. Et si chaque sortie est l’occasion de vous perfectionner, elles sont aussi une formidable opportunité de collecte de données.

Si vous souhaitez explorer le Gouf de Capbreton lors d’un voyage scientifique avec Wild Seas Explorer, n’hésitez pas à consulter notre fiche voyage.

Explore Ocean, partenaire de Wild Seas Explorer dans le Gouf de Capbreton

You don't have permission to register